Pour ceux d‘entre nous qui ne sont pas tentés par la simulation réaliste qu‘offre Gran Turismo, W3sh magazine vous propose aujourd‘hui de découvrir Burnout 3.

Le principe de ce jeu est très différent de GT4. Ici, pas besoin d‘être un as de la conduite ou de savoir kiter vos voitures pour les rendre plus performantes. Nan, il suffit de faire des courses et d‘arriver 1er. La prise en main est on ne peux plus simple. X pour accélérer, éventuellement O pour freiner…

Article écrit par Zonda

Il existe différents modes de jeu. Un mode solo : gagnez des courses, prenez part à  des duels pour débloquer des voitures et des circuits. D‘ailleurs, encore une nouveauté, maintenant vous voyagez d‘un continent à  l‘autre. Un mode contre la montre : faites le meilleur chrono, c‘est juste pour épater la galerie. Un mode crash : provoquez un accident qui impliquera le plus de voitures, de bus scolaires, de camions citernes… et faites exploser votre voiture au bon moment pour récolter le plus de points (fou rire garanti sur ce mode).

Bien évidemment vous avez le mode multi-joueurs. Faire des courses à  deux sur un écran partagé, c‘est pas évident surtout si vous aimez prendre des risques. Vous découvrirez bon nombre d‘obstacles au dernier moment et là , crash garanti. Mais au moins l‘impression de vitesse est retranscrite !

Pour une fois, je choisis directement le mode solo ! Le principe est assez simple comme je le disais : gagner ! Je me lance donc dans une 1ère course. Sur la gauche de mon écran je vois la jauge de boost qu‘il faut remplir afin de le déclencher. C‘est parti… Je rase au plus près tous les véhicules que je voie, je roule à  contre-sens tout en continuant de raser les autres. Ma jauge augmente petit à  petit, mais pas assez vite à  mon goà»t ! Je découvre là  un des principaux changements du jeu par rapport à  Burnout 2 : il ne suffit plus de prendre des risques pour acquérir du boost. Maintenant tous les coups sont permis, voir conseillé. Je dois réaliser ce qu‘on appelle des takedown pour gagner ce précieux boost : envoyer mon adversaire sur la rambarde de sécurité, dans le décor, sur une autre voiture…

Quand vous avez acquis suffisamment de boost, lâchez la puissance ! W3sh ! là  vous verrez qu‘il y a une réelle impression de vitesse surtout si vous roulez à  contre sens en slalomant entre les voitures ou bien dans des petites rues. Profitez-en pour prendre encore plus de risques afin d‘augmenter votre jauge. A force de tenter le diable, arriva ce qui devait se arriver !!! Je provoque un accident. Mais ce n‘est pas grave, j‘essaie en même temps de percuter un adversaire qui arrive de derrière. Si j‘y parviens, je gagne encore du boost !!! Magique, ce coup-là , je viens de réaliser mon 1er Takedown AfterTouch. Je redémarre automatiquement… en boost !!!

Une dernière chose que je n‘ai pas encore évoqué : la bande son. Les musiques sont assez classiques pour ce genre de jeux : une espèce de techno qui est censée faire augmenter votre taux d‘adrénaline. Par contre ce qui est assez sympa si vous prenez le temps de l‘écouter, c‘est que tout au long de vos courses, vous avez dans les oreilles un commentateur radio (crash FM). Il ne vous informe pas vraiment sur l‘état du trafic, mais vous donne plutôt des astuces sur les autres circuits. Alors écoutez-le et essayer de mettre ses conseils en application.

A la rédaction de W3sh-magazine on a bien aimé même si comme dans tous les jeux de voitures, la vraie astuce c‘est de connaà®tre les circuits par cÅ“ur pour gagner. Un dernier conseil : n‘essayez pas de faire de même sur votre scooter dans les rues de votre ville…