On a virtualisé notre univers (ou essayé en tout cas) pour le transposer sur le web. Mais, aujourd’hui c’est le virtuel qui envahit nos rues, notre environnement réel.
C’est ce qui se passe avec le concept grafedia qui consiste en l’inscription de messages ou d’indices dans les lieus publics, poussant l’observateur à  aller à  une adresse précise sur le web à  l’aide d’un ordinateur ou d’un téléphone portable.
Comme tout nouveau concept du type buzz (bouche-à -oreille), il fait déjà  fureur. Utilisé à  des fins d’art conceptuel, de subversion ou encore de marketing viral, les « graffitis-hyperliens » se multiplient Outre-Atlantique. Il faut même noter que de grosses sociétés investissent même une partie de leur budget marketing dans des opértions de ce type.
Si vous en croisez ce genre de tags, n’hésitez pas à  nous envoyer des photos que nous posterons avec plaisir…

grafedia.jpg
le graffiti invitant à  se rendre à  une adresse électronique… et son alter égo virtuel